Jean Muller, « Les variations Goldberg », Institut Goethe, 10 avril 2018

La fête à l’Institut

Fête à l’Institut. Enfin un organisateur qui a compris que l’on fait ou que l’on écoute tous de la musique pour l’after. C’est aussi pour ça que l’on va aux enterrements des autres. Pour le sien, c’est différent, mais, bon, c’est pas le sujet. Photo toujours moche : Bertrand Ferrier.

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.