L’église n’est pas une salle d’Elton John sauf si

Soyons clairs, contrairement aux apparences, l’église n’est pas une salle de spectacles. Et cependant, pour accueillir la diversité, parfois, c’est une salle des fêtes comme une autre, et je le re-prouve, avec ou sans accent.
(« Bertrand, tu as envoyé une candidature, faut pas mettre ce post ! / – Ben au contraire. J’ai jamais pris les gens en traître. Mais, note, j’ai pas stipulé que la laïque DJ a gueulé car l’Andante de Mozart joué pour ‘le geste de la lumière’, lors du précédent convoi, était totalement inapproprié. Non, ça, ça reste entre nous. À la rigueur, je stipule quand même qu’elle s’appelle Josiane, vu qu’elle a refusé de me dire où étaient les peluches Winnie et Bourriquet qui, tantôt, attendaient les jeunes fidèles à l’entrée de l’église. Ça, c’est vraiment dégueulasse. Moi, j’étais prêt à les abriter et… Bon, tu crois pas qu’on dévie ? »)

Ce contenu a été publié dans Vis ma vie d'organiste, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.