Révolte !

Le ténor 3, en clef de sol, au-dessus, chante un fa et dit : « Fa. »
Le basse 2, en clef de fa, tout en bas, chante un fa et dit : « Fa. »
Comme de par hasard, le compositeur essaye de piéger le basse 1, en lui faisant chanter un si tout en disant : « Fa. » Comme de par hasard, le basse 1, c’est moi. De par haasard, donc, ou complot scientifique ?

Ce contenu a été publié dans La musique des autres, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.