« Tu lances le chant d’entrée quand je te fais coucou »


Comment mieux spliker la vie d’un rganiss lors de la Vigile pascale ? Après, c’est mimi, je dis pas. Moins qu’à l’endroit star, mais au moins tu bosses. Bon, soit, mais avant ? Tu sais que l’église est dans le noir, et tu me fais coucou quand même ? Ou tu sais que l’église est dans le noir, et du coup (coup), tu vas boire des coups (coups) ? J’ai ma préférence, mais bref.

Ce contenu a été publié dans Vis ma vie d'organiste, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.