Négociation


« – … et cette fois, Bertrand, vous n’incrustez pas le chat du curé, sans quoi Julien ne travaillera pas, sous prétexte que le « tibonomm », je cite, ressemble trop à ma féline Pétronille.
 

– Voyons, Hervé, pas deux fois le même gag. Pour qui diable me prenez-vous ? Cette fois, j’ai juste amené M. Chien.

– Oh, le con, le con, le con. »

Ce contenu a été publié dans Chanson, La musique des autres, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.