Fleurette


C’est quand même l’avantage du rganiss liturgique itinérant : chemin faisant, il peut conter fleurette aux pikifa. Mal, apparemment, mais bref.

Ce contenu a été publié dans Vis ma vie d'organiste, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.