Jann Halexander se confie, 3/4

Photo : Bertrand Ferrier

Troisième épisode de notre invitation à découvrir Jann Halexander et son nouveau simple, « C’était à Port-Gentil ». Cette fois-ci, Jann interroge plus particulièrement ce que chanter et écrire veulent dire. Toujours très simplement, très spontanément, un peu comme si la chanson se prolongeait dans les harmoniques de ses mots. Voici, donc, le nouveau simple

… et le nouvel entretien qui contribue à fêter cette parution.

Ce contenu a été publié dans La musique des autres, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.