NounourfQuand on me dit : « Quand même, tu préfères pas les nanimaux aux humains ? », je réponds que, souvent, si, évidemment. Et, comme les peluches sont manière de nanimaux, c’est sûr que, bon, bref.

Néo-partitionParfois, sur les tribunes où l’on est invité à jouer, l’on découvre d’étranges partitions. Ainsi, ce tout tantôt, j’ai déniché une manique (pas la complice de Jo Akepsimas, soit dit aux connaisseurs), classée entre Johann Sebastian Bach et Olivier Messiaen. Je suppose qu’elle faisait une fugue.

Seine ou presqueAime bien rentrer de chez l’éditeur. Souvent, y a un bus que 15′ plus tard. Alors, je rentre à pied et baguenaude comme un prince.
Principauté de ParisOui, ou comme un Japonais. Mettons : comme un prince japonais, et tout le monde sera content, je pense, ce qui n’est pas si fréquent, gnagnagna tagada tsoin-tsoin.Principauté du Japon

Le roi chatFini, le lion. Désormais, le seigneur de la jungle est un chat, et j’le connais pas mal. Seul problème : il s’appelle M. Francis, ce qui impacte beaucoup sa crédibilité royale.

C'est la fêteuh, la fêteuh… mais du moment que la famille de la défunte ne sait pas que le Kyrie sort de cette messe, ça va, ça va.

RelaxBen quoi ? Le prêtre sermonne. Je me prépare à ponctuer de façon signifiante ce qu’il aura, je dirai, eh bien, sur tout un certain nombre de choses, signifié.

DAXDéjà, j’ai quasi eu du Pau puisque j’ai pu sortir Dax, mon nounours préféré. (On m’aurait dit : « Tu peux pas », je l’aurais quand même sorti, je le crains.) Après, c’était l’heure de tenter de maîtriser un chien de chasse qui aime courir, fureter dans les buissons et recevoir sa récompense. M’a rapp’lé quelqu’un, Domino, mais me souviens pas qui.
DOMINOPuis j’ai négocié avec Jo. Je n’avais pas prévu de le sortir, mais comme il avait l’air pas très content de voir ma gueule, ça m’a intrigué – tu penses. En plus, il faisait partie des chiens à sortir asssssolument. Et moi, les ass holes, j’connais. Alors, j’ai négocié avec lui. Et après qu’il m’a proposé de me boulotter, puis qu’il a attendu de voir si j’avais des notions de négociations diplomatiques, j’ai réussi à l’exfiltrer pour une balade pom pom pom. Sur sa fiche, y a marqué qu’il est pas sociable. J’estime que, quand un semi-beauceron croque pas un shar-pei qui l’attaque comme un kamikaze, quand un p’tit bonhomme aime faire des câlins et jouer, il est temps de remettre la fiche à jour, quitte à le vexer : Jo est un p’tit mec super, et toutes les conneries sur la nécessité du calme de la campagne et de l’éducation positive, c’est réservé aux gnangnanteries d’éducateur chichiteux. Voilà. Bien. C’est dit.JOEt puis l’histoire du jour finit avec Golan. Comme il s’est frité avec une bénévole (n’avait qu’à pas toucher mon chouchou), seuls deux bénévoles esssperts avaient le droit de le sortir. J’ai négocié avec Michel, l’un des esssperts (qui m’a promis de m’apprendre à sortir un gros monstre comme Snickers, chic) ; puis avec Marine, une salariée ; puis avec la big boss du refuge. Laquelle m’a dit : « Au contraire, sortez-le, c’est super. » Du coup, je l’ai sorti et, en effet, c’était super.GOLANParce qu’il est beau, quand même, nan, le p’tit lournard (mélange de loup et de renard, bref, et puis j’ai pas à m’justifier, mârde) ?GOMAN GROS PLAN

TrashParfois, si t’oublies que t’as un peu – pas beaucoup, hein, mais un peu c’est bien déjà – de fion, tu lis la bio des nonagénaires pour qui tu joues. Et tu te dis que, passé un certain âge, y a comme un sacharnement sur certains.

Copie corrigéeConnerie des chants catholiques les plus débiles : je propose d’aller plus loin.

Pom pom pom– Si ça s’trouve, il verra pas que je suis planqué dans la chambre…
– Ben voyons.

ClavierAvant la pré-réception puis la réception puis l’inauguration, réunion « harmonie » autour de l’orgue de Saint-André de l’Europe. Au-dessus du clavier, un robot permettant au facteur seul de jouer à distance telle ou telle note de la bestiole. Je ne l’ai pas frappé, mais faudrait quand même pas qu’il cherchât trop à me remplacer.BordelcheD’autant que le facteur a profité de son passage pour foutrche le bordelche à la tribune. Pour quelqu’un d’aussi structuré que ma pomme, c’est triste. Il aurait quand même pu ranger sa chambre.20160712_145114Heureusement, Yves a aussi bossé. Par exemple en demandant au serrurier du coin d’inventer de nouvelles clefs pour le buffet de l’instrument. Très yoliche.SolitudeAprès avoir fait entendre l’état de l’instrument aux participants à la réunion, j’avons descendu l’entendre sonner sous les doigts de Christophe Mantoux entre Franck et Duruflé. On n’est pas encore complètement d’accord sur le ténor de la Flûte harmonie, mais vivement le 7 octobre, boudiou.GO du bas

Miam & slurpÀ la base, j’étais parti voir en famille Le Machchch sur grand écran. Puis il paraît que mon père et moi, on était trop nombreux pour entrer dans une fan-zone de banlieue pleine. Alors que nous, on n’était pas trop nombreux vu que l’on n’était que deux, mais bon. Aussi, tandis qu’un type un peu con, assimilé par la foule au nouveau maire de Domont, se faisait justement conspuer pour son imprévoyance stupide (France – Portugal dans une ville aussi franco-portugaise, ça s’organise en grand, sauf quand on est très, très sot), cher chaton, pardon : chercha-t-on un autre grand écran. Plus petit, mais avec des compensations – non compris l’alcool portugais à l’amande testé en fin de prolongation, par hommage, quand les hollandistes eurent été mis à l’amende par le spécialiste de la main. Bref, un grand moment de sport.

Lumière, lumière« J’ai rencontré des mecs de toutes les couleurs… Des juifs gentils, parrains de baptêmes catholiques… Des kiffeurs de lumière qui se mar(r)(i)aient à l’église… J’ai marché si longtemps… J’ai plus beaucoup de temps… »

Ministère de l'économieY a pas de petites économies. Faire payer des obsèques ET faire payer pendant les obsèques, bien. Demander au prêtre de ne pas dépenser bêtement de l’encens, mieux.

Par le bout de la lunette… après, pourquoi l’on retrouve des lunettes de soleil pour enfant dans la bannette de l’organissse prestigieux que l’on remplace, cela ne me regarde pas, M. le Commissaire.

Foot Euro quart– Tu regardes l’équipe de France de foot ?
– Oui.
– T’es vraiment un gros con ! Tu écoutes de la musique contemporaine ?
– Oui.
– T’es vraiment un gros snob. Tu es abonné à l’Opéra de Paris ?
– Oui.
– T’es vraiment une grosse tafiole bourgeoise.
– C’est ça : je suis une grosse tafiole bourgeoise, snob et con.
– Et qu’est-ce que t’as à dire pour ta défense ?
– Ben, déjà que je fais ce qu’il me chaut.
– C’est nul.
– Et, en sus, j’ai un sac plein de merdes de chien à la main, et je vais donc te repeindre le visage. Voilà. Gros bisous. Enfin, de loin, mais ma main dans ta gueule y est, yeah!