Partout, pour tous

Parfois, on regrette que chanter de la musique contemporaine n’implique pas d’être transporté  en limousine vers des contrées aux paysages enchanteurs. Mais c’est joyeux qu’un département croie encore que la musique de qualité, à défaut de sauver le monde, réunit les curieux et propose un partage un brin plus stimulant qu’une émission de la télé publique, pourtant infiniment plus coûteuse. Bref. Et puis marcher plus d’un kilomètre entre le métro et le lieu du concert, ça inspire pour le post du jour. Alors bon.

Ce contenu a été publié dans Carte postale, La musique des autres, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.