Mettre le barreau

  Mettre la barre haut, c’est mignon. Visiblement, comme l’annonçait un avocat en fumant le cigare, mettre le barreau, c’est plus compliqué. Dommage, juste à côté (sur le portail que l’on aperçoit), y avait le mode d’emploi.  

Je déménage Madeleine

  Aider à déménager 25 ans de véritable éclairage de la Madeleine, cela exige quelques compensations, surtout pour un vertigeux claustrophobe invité à grimper un petit escalier infini puis à jouxter le vide (pas que celui qui flic-floque dans sa tête, pour une fois).     Et, de grâce, n’allez pas me dire que, pour…

Une rencontre…

  … donc une question : quand une brebis pas perdue rencontre une brebis égarée, la brebis retrouvée peut-elle se perdre sur le chemin du retour, ou est-ce que, franchement, elle abuserait ?  

Les aventures de Jamel 4

  Au début était la méditation, nous a expliqué Jamel, expert organologue envoyé spécialement de la capitale pour examiner l’instrument de la collégiale Saint-Jean de Pézenas. Rien de surprenant pour ceux qui l’ont déjà suivi lors de ses crapahutages dans la clape ou sur la plage matinale. « La granularité sonore est d’abord un être-là », pose…

Les aventures de Jamel 2

  Après le succès du premier épisode, Jamel tient à préciser qu’il n’est pas à proprement parler un méditateur. Et d’ajouter : « Je me considère plutôt comme un expert organologique dont la propension à la méditation ouvre la perception du son sur des perspectives démultipliables sans, pour autant, entrer dans une cosmicité susceptible de déstructurer…

Hommage à Jack Good

  À ma connaissance, Jack Good est l’inventeur de la photo à écouter. Je lui vole donc son concept mais, avec une honnêteté, tout chante.    

Les aventures de Jamel 1

  Pour sa première expertise de granularité sonore en milieu organique (voir le récapitulatif des 21,5 premiers épisodes ici), un nouveau spécialiste de la célèbre firme Sleepy & Partners a été dépêché dans le Midi. La veille du grand jour, il a fait étape à Narbonne-Plage « afin de se ressourcer et de « tempérer la pression…

La brise de la pastille

  En attendant le vent de fronde censé souffler sur les Français quand la pilule que l’on veut leur faire avaler est trop grosse, célébrons ce jour Ferrier de fesse nationale.    

Rêves partis

  Aujourd’hui, j’ai envie d’envoler tous ceux qui ont un p’tit coup d’blues. J’ai envie de distribuer du rêve. J’ai envie d’offrir un peu d’été à ceux que l’hiver a engloutis et aux ploucs qui, contrairement aux vrais artistes ou aux pharmaciennes à l’Enculture, n’ont pas la chance pourtant si simple de pisciner à Cannes…

Paris-sous-Bois

  Aujourd’hui, entretien chez une artiste lyrique ultrasympa (ça arrive plus souvent que etc.) dans un coin de Paris qui ne ressemble pas aux lieux à la mode de mixité mondialisée, mais plutôt à symposium de maisons de Schtroumpf qui ont réussi. Ça ne remplace pas un p’tit hôtel particulier, soit, mais, n’en déplaise aux…

Une critique en chocolat

Pour fêter Pâques, un attaché de presse m’a envoyé le disque présenté ci-dessus. Assez inattendu et réjouissant dans le paysage musical du moment, c’est un feel-good object, dont la présentation colorée et bigarrée égrène d’emblée des notes de joie dans nos cinq sens en éveil. La tonicité des attaques n’exclut jamais la ductile suavité qui…

Presque Estelle Revaz

  Absolument. Le projet du jour était de compte-render le nouveau disque d’Estelle Revaz avec l’Orchestre de chambre de Genève. Mais y avait manif avec le Sdamp contre la fermeture des lieux culturels et l’écrasement étatique des musiciens et autres zozos non-essentiels. Si bien que ce billet a bien failli évoquer le nouveau disque d’Estelle…

L’inutile est nécessaire

  Manifester contre la destruction de la culture et de ses agents est inutile. Être artiste aujourd’hui est non-essentiel, mieux vaut se faire vacciner. Donc, sous la pluie, l’observation des flics en civil et des CRS quasi plus nombreux que les manifestants, j’étais là. Car c’est encore plus beau lorsqu’on est inutile, et mon désir…

Nouveau coming-out

  Comme quoi que mon bureau ne serait pas parfaitement rangé et que le seul interclassement lisible serait inattendu. Les gens sont bizarres, non ?

Nourritures spirituelles d’élite

La recette de Nora Lakheal disait : « À glaner chez Franprix, du houmous, du saucisson hallal, un bocal d’olives, du pain de mie et un petit-châblis. » Après avoir lu ce passage, une nuit d’urgence éditoriale, j’ai décidé que, moi aussi, quand le temps serait venu, je tenterai de réaliser cette recette franco-tunisienne. C’est là que…