Nourritures spirituelles d’élite

La recette de Nora Lakheal disait : « À glaner chez Franprix, du houmous, du saucisson hallal, un bocal d’olives, du pain de mie et un petit-châblis. » Après avoir lu ce passage, une nuit d’urgence éditoriale, j’ai décidé que, moi aussi, quand le temps serait venu, je tenterai de réaliser cette recette franco-tunisienne. C’est là que…

Adepte du cloud

Entre deux cérémonies, j’avais un peu de temps. Je me suis allongé sur un banc, cinq minutes, avec moi, et j’ai regardé les nuages, tant qu’y en a.

Envole-moi

Moi, que les papillons retournent brûler leurs ailes pour énerver l’hiver, je veux bien. Mais pas en août, et pas le soir où il me reste 170 pages à corriger, merci. Allez, zou. Ben, je sais pas quoi, envole-moi ou envole-toi, mais faut faire quelque chose, hélas.

… mais on en est là

Parfois, les gens surestiment mon goût du beau. Après le repasse-cravate opérationnel, il m’a été offert de véritables mémoriaux de notre civilisation. J’ai déjà refusé une offre à 100 € pour le lot mais, la crise aidant, je peux étudier toute proposition sensée, évidemment.

Nous sommes une nouvelle secte

Jadis, j’ai bossé pendant des années sur le rapport entre médecine de médecin et « médecines alternatives », et on a frôlé le succès. Puis le livre a été jugé illégal, puis trop intello, puis méchant, puis sectaire, puis antisectaire, donc rien ne s’est fait et, on va pas se mentir, mâme Chabot, j’en éprouve un méchant…

Simplement, simplement, une fin de dimanche sur la Terre

Au début, cet instantané de la vie dominicale d’un harmoniumiste, je l’ai pensé parce que je trouvais ça hyperévocateur. Ou hypermimi. Voire hypermimystérieux. Voilà, c’est ça : méga-iconique. Puis je me suis souvenu que, en sus de mon non-talent photographique, je disposais in situ d’un photophone un tantinet perfectible. Donc j’ai pensé que j’m’en foutais….