Marie-Aude Murail, Sauveur : saison 6, l’école des loisirs

C’est l’histoire de Sauveur, un psy antillais qui ne pratique pas la PNL, a deux portables, beaucoup de patients mais un seul compte en banque au rouge fixe, plusieurs cochons-hamsters d’Inde régulièrement décédés, quatre ou cinq enfants et demi qui ne sont pas tous de lui (ni de sa compagne), un SDF à domicile avec…

C’est l’art en trait

  Pour célébrer la rentrée, l’hypermarché qu’abrite ce site propose des promotions sidérantes sur tous les produits, alors qu’ils étaient déjà super mais pas chers – allez comprendre. Jusqu’au 14 septembre exclusivement, vous pouvez acquisitionner à des prix ridiculement bas d’authentiques vistemboires qui ne dépareront pas dans votre coquet intérieur. Vivez une expérience unique, repimpez…

Nourritures spirituelles d’élite

La recette de Nora Lakheal disait : « À glaner chez Franprix, du houmous, du saucisson hallal, un bocal d’olives, du pain de mie et un petit-châblis. » Après avoir lu ce passage, une nuit d’urgence éditoriale, j’ai décidé que, moi aussi, quand le temps serait venu, je tenterai de réaliser cette recette franco-tunisienne. C’est là que…

Hâte

  Depuis dix-huit ans, sans relâche, Nora Lakheal traque les terroristes islamistes. D’abord étudiante en philosophie, la boxeuse de Barbès s’est engagée dans la police comme on s’engage en religion, le goût de l’action et de l’imprévu en plus. Elle aurait pu s’effondrer en apprenant que, à la sortie de l’école de police, elle était…

Envole-moi

Moi, que les papillons retournent brûler leurs ailes pour énerver l’hiver, je veux bien. Mais pas en août, et pas le soir où il me reste 170 pages à corriger, merci. Allez, zou. Ben, je sais pas quoi, envole-moi ou envole-toi, mais faut faire quelque chose, hélas.

Daniel Levitin, « De la note au cerveau », Héloïse d’Ormesson

  Ce livre qui ne manque ni d’ambition, ni de souffle, n’est pas une nouveauté… ou presque pas. Publié en anglais en 2006, De la note au cerveau. L’influence de la musique sur le comportement a paru chez Héloïse d’Ormesson en 2010, avant que sa traduction ne soit revue et corrigée dix ans plus tard…

Crier, par-delà Edvard Munch

  Très fier d’avoir collaboré à ces cris écrits par Krystèle, parus chez Max Milo et tout juste disponibles en librairie, réelle ou virtuelle. De l’extérieur, on pourrait croire à un témoignage plus aguicheur que sociologique. Krystèle a 47 ans, elle est mère de cinq enfants et escort à domicile depuis dix ans. Est-ce aguicheur…

Manière de réussite

Quand, après vingt ans dans l’édition, tu es invité à déjeuner par un publieur – non, pas dans un restaurant trois étoiles, non, mais presque : dans un restaurant élite.

Expérimentafion

  L’avantage d’être ghost-writer est assurément de travailler au service d’auteurs qui ne savent pas qu’ils sont sporadiquement géniaux, sous prétexte qu’elles sont prostituées. Et quand tu leur dis qu’elle vient de trouver une répartie sa mère, ils ne te croient guère, et parfois ça fait mal au cul.

Toi prendre, toi prendre

On fait un site pour se souvenir, bomber le torse, échanger, partager, allusionner, alterquer, faire semblant que l’on est important, constater que l’on est – in a way – plus important que ce que l’on supputait, promotionner, vendre. Si, vendre. Aussi. Pour preuve, le présent site propose une boutique. Tout à fait, une boutique ouverte…

L’œuf-loup

Tu connais ce moment, oh, tu connais ce moment où, malgré plus de vingt ans dans l’édition, tu sautilles quand tu reçois des livres auxquels tu as vendu ta petite contribution. Tu ouvres le colis d’Interforum à la hhhâte, tu te saisis des parallélépipèdes feuillus, et tu les feuillettes SURTOUT sans les lire de peur…

Doré sur tranche

C’était il y a plus de quinze ans. L’un des coups de génie de feue Charlotte Ruffault, capable de se laisser convaincre par l’ex-stagiaire que j’étais qu’un bouquin gros – donc cher à traduire – et pas pointé girly pouvait faire un carton, partant mériter que l’on convainque de l’intérêt de la chose tous les…

Hommage à Richard Anthelme Jeandin (2/2), VDE-Gallo

Double disque genevois ou éclairage sur feu un interprète original ? Tel est le biais par lequel nous abordons l’exploration de cette minibox fraîchement publiée par VDE-Gallo, éditeur (presque) toujours inattendu. Pour repartir après notre première escale, voici les monumentaux Prélude et fugue en Mi bémol BWV 552. Ils ont été enregistrés à la cathédrale…

Mario Daniel Villagra, « Arnaldo Calveyra tras sus huellas », Maison de l’Amérique latine, 6 mai 2019

C’est un hommage, c’est même une double prolongation : celle, bénigne, d’une amitié nouée à Henri-IV avec une voisine de cours d’espagnol résolument singulière, qui s’avéra être la fille d’un poète argentin ; et celle, profonde, d’un poète-étudiant argentin, émigré à Paris pour y étudier, demeuré à Paris pour éviter la dictature (même quand fut…

Entretien avec Anne-Cécile Makosso-Akendengue, 1er février 2019

Elle débarque spécialement d’Angers pour rencontrer ses lecteurs parisiens : ce 1er février, Anne-Cécile Makosso-Akendengue s’est prêtée au jeu des questions-réponses et des interpellations spontanées. Le prétexte ? Son nouveau roman, Louisette s’invite à notre table (L’Harmattan), qui raconte le bouleversement d’un p’tit employé de banque bien français qui se découvre doté d’une aïeule gabonaise….

Marie-Aude Murail, « En nous, beaucoup d’hommes respirent » (2/2)

Comme promis ce tantôt, voici une p’tite notulette sur l’autobiographie de Marie-Aude Murail parue chez L’Iconoclaste à la fin août 2018 (430 p., 20 €). De quoi ça parle ? D’abord, il y a les morts : Raoul et Cécile. Raoul le dragueur, le ténor, l’artisss, le satisfait de lui, le chougneur, le charismatique, le soldat. Cécile…

Marie-Aude Murail, « En nous, beaucoup d’hommes respirent » (1/2)

On écrit toujours d’un lieu, l’objectivité n’est qu’une feinte critique et tout ce genre de balabalas justifiés. Partant, soyons précis : il s’agit, ici, de rendre compte du tout chaud En nous, beaucoup d’hommes respirent (L’Iconoclaste) de Marie-Aude Murail. Or, Marie-Aude Murail, je lui dois à peu près presque tout ce que j’ai été quand…

De la relativité

Quand, avant de remettre à l’artiste, pour relecture, la retranscription d’un fort long entretien, tu reparcours le Call me Debbie de la soprano superstar Deborah Voigt (HarperCollins, 2015), et que tu as deux réactions : « Peste, et moi qui croyais avoir été un brin intrusif dans mes questions ! » « Si, dédiant d’abord son bouquin à…

Je suis enfin à vendre !

Suite à l’arrêt de l’exploitation par Hachette Jeunesse, nous sommes en mesure de vous proposer de découvrir en grand format les 1200 premières pages, les seules intéressantes, des « Chroniques des temps obscurs » de Michelle Paver. Le pitch : « L’aventure commence il y a six mille ans. L’Esprit du Mal s’est emparé d’un ours. Seul Torak,…

Critique jetable

La chose est établie : les critiques sont tous de grands malades. Manteau sur la couenne, thermomètre dans la bouche et ordonnance à portée de main, nous avons trouvé les ressources pour livrer, enfin, au monde ébaubi, notre nouvelle recension. C’est le carton dont chacun, tel Hectuel, parle ! Dans ma bibliothèque de nouveautés, j’ai donc…

Le rganiss est-il une famdeménaj comme une autre ?

A priori, ce n’était pas le sujet que je souhaitais aborder aujourd’hui, même si le livre est disponible ici. Et pourtant, ce le sera. Na. (Et non « sers le serrano », hélas. Bref.) Tantôt, j’allai sévir comme remplaçant dans une paroisse sympathique, où quelque instance locale finit par médire d’un collègue musicien « toujours pressé de finir »,…