Cracovie, un regard français, tome 1 : « Nan mais sérieusement »

Mon moment préféré, avant les autres. Feeling as a ghost in the machine, would have analyzed Blaze Bailey. « I’m standing at the crossroads. There are so many roads to take… », would have answered Calvin Russell. « Pour bâtir, il fallait des mains, des bras, des muscles masculins. » Et des architectes très, hum, pas là pour rigoler....