Saxo piccolo et compagnie

  Armé de son saxophone sopranino, Pierre-Marie Bonafos est venu souffler deux inédits en vue du cyberconcert Komm, Bach! du 21 juin. Il lance ainsi, avec chaleur et dans le froid, avec légèreté et profondeur, avec brio et intériorité, la série des captations programmées en l’église Saint-André de l’Europe pour la clôture événement du festival….

Aussi du lot : au saut du lit

  Comme précisait Ricet Barrier, « putain, le beau métier ! » Accompagner un chanteur que l’on aime dans une de ses chansons que l’on préfère, quel travail harassant. Que fait la peau lisse ?    

Un caprice, et c’est pas fini !

  Non, c’est pas fini de prendre l’orgue au sérieux sans pour autant se priver de petits plaisirs volés aux pianistes et adaptés à la mode organistique – après tout, les pianistes nous le rendent bien… En tout cas, c’est pas fini avec Hervé Désarbre, sérieux organiste porté sur le dénichage de pièces inattendues et…

Les grands entretiens – Jean-Nicolas Diatkine, l’intégrale

Il fait partie de ces solistes exceptionnels – et de ces accompagnateurs recherchés – dont les récitals émeuvent les foules, les enthousiasment… et débouchent inévitablement sur la question : « Pourquoi vous n’êtes pas plus connu ? » Loin d’être le secret le mieux gardé du piano français, Jean-Nicolas Diatkine garde des années où la musique n’était…

Faites la fête des faîtes

  Oh, ce n’est pas une défaite, c’est plutôt une fête : l’association paroissiale « pour le rayonnement culturel de l’orgue » qui finance la graphiste et le concert exceptionnel (annulé cette année suite à la démission du pianiste) indispensables au festival, envisage d’annuler les prochaines éditions du festival Komm, Bach!, va savoir pour financer qui ou…

Soyons sauvages

  Bienvenue dans les théâtres d’Aurélien Makosso-Akendengué, quand vient la nuit, quand la raison s’égare… mais aussi en plein jour, chez l’habitant, pour partager, malgré que, et pour vivre joyeusement l’attente de jours meilleurs où le plaisir du partage aura écrasé la peur malsaine que nos gouvernants et quelques gougnafiers ont transformé en sinistre fond…

Les grands entretiens – Jean-Nicolas Diatkine 6

  Après cinq défis, le mystère Jean-Nicolas Diatkine demeure, ce qui est bon signe, mais le sens et la portée de sa geste artistique s’affinent. Le sixième défi, qui conclut la rencontre, bombarde l’artiste de questions associant musique et vie, analyse et pratique, Jean-Nicolas et Diatkine. Fraîche spontanéité et culture gargantuesque s’associent dans le propos…

Voulez-vous danser avec moi, ce soir ?

  Ce soir, l’orgue danse. Bringuebale. Facétise. Grotesquise. Entre carillon et cirque, Hervé Désarbre propose de mettre le feu à nos dancefloors intérieurs. Alors, voulez-vous danser avec moi, ce soir ?    

Les grands entretiens – Jean-Nicolas Diatkine 5

  Aujourd’hui, Jean-Nicolas Diatkine se dévoile en maître-chanteur et nous dévoile comment il a réussi à se trouver, en tant que soliste, en accompagnant des artistes lyriques. Passionnante plongée dans le bouillonnement intérieur d’un musicien perpétuellement en recherche, cet avant-dernier volet de notre entretien interroge aussi le rapport de l’artiste aux autres – ses partenaires,…

Le concerto pour hautbois le plus soufflé du monde

  Grâce à Johann Sebastian Bach, Alessandro Marcello a composé le concerto pour hautbois le plus joué au monde par ceux qui ne savent pas jouer du hautbois. Ça s’appelle le BWV 974, c’est pétillant et joyeusement exécuté ici par le très sérieux et non moins musicien Hervé Désarbre.    

Les grands entretiens – Jean-Nicolas Diatkine 4

  Quel est le rapport entre Sharon Stone et Wilhelm Furtwängler ? entre une tortue sous-marine et le bois de santal ? entre un verre de whisky et l’esprit critique ? entre la course automobile et la musique classique ? entre un taureau et un ingénieur du son ? Jean-Nicolas Diatkine dévoile le fin mot…

Hervé Désarbre est retombé en enfance

  Heureuse nouvelle : avec l’aide de Pierre Cholley, Hervé Désarbre est retombé en enfance… à l’occasion du concert d’inauguration de Komm, Bach!, cinquième saison. C’était en septembre 2020 et, ma foi, ces enfantillages n’ont pas pris une ride.    

Les grands entretiens – Jean-Nicolas Diatkine 3

  Faut-il aimer pour jouer ? Faut-il avoir tout prévu pour bien interpréter ? Quand on a mal aux pieds, faut-il changer de pointure ou de modèle de chaussure ? Faut-il écouter Beethoven pour ne plus entendre les billevesées de nos gouvernants ou de nos patrons ? Et faut-il considérer Chopin comme une tasse de…

Sautillons, vertuchou !

  Ne vous fiez pas à son air sévère : Hervé Désarbre a toute la finesse et la malice indispensables pour jouer une sonate frétillante de Carl Philipp Emmanuel Bach. La preuve ci-dessous !    

Les grands entretiens – Jean-Nicolas Diatkine 2

  Après un premier épisode ébouriffant sur l’art de se comprendre et de comprendre une œuvre, Jean-Nicolas Diatkine nous invite à passer un step dans l’intimité de l’interprète et de son travail. Toujours ponctué, hélas, des questions saugrenues de l’interviouveur, l’entretien se faufile cette fois dans la fabrication musicale d’une interprétation et d’un disque. Nourri…

Une cavatine pour la route

  Voici le tube de Jo Raff, op. 85 n°3 de son petit nom, transcrit pour tuyaux par Aloÿs Claussmann : un peu de mignonnitude dans un monde souvent dégueu, injecté par l’imperturbable clergyman bien français qu’est Hervé Désarbre. Joie.    

Les grands entretiens – Jean-Nicolas Diatkine 1

Il fait partie de ces solistes exceptionnels – et de ces accompagnateurs recherchés – dont les récitals émeuvent les foules, les enthousiasment… et débouchent inévitablement sur la question : « Pourquoi vous n’êtes pas plus connu ? » Loin d’être le secret le mieux gardé du piano français, Jean-Nicolas Diatkine garde des années où la musique n’était…

L’arrêt public des prêtres en marche

  Un peu d’opéra qui charme : c’est par cette astuce que Hervé Désarbre concluait son concert inaugurant la cinquième saison du festival Komm, Bach!. En cette période de pilules amères, il était temps d’offrir aux gourmands ce petit bonbon. Bonne savourade à tous !    

Coming presque soon

  Rencontre exceptionnelle ce jour avec Jean-Nicolas Diatkine, artiste pas moins exceptionnel, notamment au sens premier du terme. Objectif : un nouveau « grand entretien » avec cet artiste évoqué çà et là. Pour les impatients, voici un extrait de son tout nouveau disque.    

Jean Guillou à Notre-Dame de Paris, Augure/Solstice (2/2)

  Après une première partie palpitante, comment conclure un disque bien plein (plus d’1 h 20), né de la fusion entre le fonds Carbou, des disques Solstice, et la volonté des hommes d’Augure ? Pour une fois, les rencontres d’intérêt, comme les conflits mais en mieux, célèbrent la mémoire de Jean Guillou par Jean Guillou…

Aujourd’hui, je bois rouge

  Lorsqu’il lança, tout seul comme un grand, la cinquième saison du festival Komm, Bach!, Hervé Désarbre choisit d’ouvrir deux bonnes bouteilles, extraites d’une suite œnologique germano-californienne. Après le Gamay, voici le Syrah. Comme on ne dit plus aux États-Unis, Tchine !    

Jean Guillou à Notre-Dame de Paris, Augure/Solstice (1/2)

  Vincent Crosnier le souligne en substance dans le riche livret qu’il signe pour le présent disque : les organistes ont ceci de commun avec les enfants vantards qu’ils veulent tous avoir la plus grosse. Pierre Cochereau (Notre-Dame) et Jean Guillou (Saint-Eustache), deux organistes scandaleux puisque ces zozos ont obtenu leur tribune sans concours –…