Pascal Vigneron – Le grand entretien – 4

  Moins tête d’affiche que fomenteur d’affiches, Pascal Vigneron dénote, étonne et détonne dans le petit Landerneau de l’orgue. Musicien poly-instrumentiste, homme de réseaux mais pas de coteries, fidèle en amitiés artistiques mais pas monogame, estimé par quelques-uns des grands noms du métier au premier rang desquels Éric Lebrun, l’un des rares interprètes-compositeurs-pédagogues sur qui…

Le rrretour de la veille don’ Noé !

  Festoyer en musique et redonner aux “fêtes de fin d’année” le bon goût de Noël qu’elles ont souvent perdu par crainte d’offenser les prospects anticatholiques : tel est le projet de ces concerts de la veille don’ Noé, ouverts chaque année à tous, croyants ou carrément pas ou un peu mais pas sûr, et…

Sans tambour ni trompette…

  … mais avec sax soprano et orgue : tel est le projet du concert qui sera donné ce vendredi soir en l’église Saint-André de l’Europe (24 bis, rue de Saint-Pétersbourg | Paris 8) avec l’ami Pierre-Marie Bonafos en souffleur DeLuxe. Sous réserve d’un  éventuel souci technique, le concert sera retransmis sur écran géant. Prévoir…

À la carte des mondes

  Ce dimanche, à 16 h pétaradantes, concert sax – piano – orgue en l’église Saint-Marcel (Paris 13) autour du répertoire de Pat Metheny et Lyle Mays. Demandez l’programme !   I. Le concept A. Pat Metheny Quasi indissociable de feu le claviériste Lyle Mays, Pat Metheny est actuellement le plus grand guitariste et compositeur…

Un dernier rail

  Nous étions le clafoutis, il était la griotte ou le griot, va savoir : Jack Good est venu poser des sons avant et pendant notre exploration d’un des plus beaux thèmes de Pat Metheny. Avec son synthétiseur sans touche mais saturé de taraïettes, comme dirait Béatrice Tekielski, il a sondé à la fois les…

La vie côté soleil

  … et pour tout ce qui est ennuyeux, introspection méditative, corset mental, taedium vitae et autres douleurs de vivre, on y viendra, sans doute, mais, pour le moment, adressez-vous à la concurrence !      

Une carte du monde

  En 2000, pour sa première bande originale, Pat Metheny claque une partition où son intuition mélodique, sa science harmonique et l’expressivité de ses atmosphères sonores saisissent. Voici notre version du thème principal, arrangé pour orgue et saxophone d’après un original pour guitare et orchestre symphonique.      

Bien accompagné 32 : église de la Madeleine (Paris 8)

  Ce dimanche, à l’occasion du concert du Duo éolien d’Aurélien Fillion et Mélanie Filipiak, Sleepy n’avait pas du boulot en perspective mais des boulots. En tant que fondateur, coordinateur, responsable pragmatique et prospective de la compagnie Sleepy & Partners, il lui incombait – voire il lui décombait – l’expertise des instruments de la Madeleine,…

Une brève encyclopédie

  Ce serait le swing tranquille d’un monde où, à chaque question (intéressante), ferait écho une réponse (satisfaisante). Une sorte de berceuse apaisée où résonneraient encore les chamades de nos étés les plus savoureux. En attendant, c’est un thème de Pat Metheny que déploie le sax inventif de Pierre-Marie Bonafos. Un apéritif tonique avant la…

Beauté de la confiance agricole

  Que tous les nostalgiques du slow et, accessoirement, les gourmands d’un jazz mélodieux et apaisant soient les bienvenus : ce nouvel extrait de A map of our world, autour du répertoire de Pat Metheny et Lyle Mays, est pour eux !    

Il s’appelait Randolph…

  … either Ornette. Pas étonnant que le saxophoniste Pierre-Marie Bonafos soit allé chercher, dans le répertoire du claviériste Lyle Mays, cet hommage au saxophoniste Ornette Coleman, ici sublimé pour le souffle par la capacité du zozo à créer de façon tonique, inventive et sachant associer l’impulsivité de l’inspiration à la science de l’architecture musicale….

Vous avez un nouveau courrier

  “Lettres d’ami, courriers d’amour se font de plus en plus rares” chantait naguère Jacques Serizier. Voici pourtant la transcription – notre transcription – d’une épistole que Pat Metheny envoya aux Terriens en 1991.    

La foi improvisée

  Amen : c’est sûr, j’y crois. Puis le postlude totalement improvisé : c’est sûr, je crois que j’ai un truc à propulser, et je parle pas d’un mortier d’artifice dans la tête du mec avec un uniforme qui se prend pour Sarkozy sur Terre. Un truc pas prévu, ouf. Un truc qui ménage un…

Y aller ensemble

  Les volutes du sax s’élèvent au-dessus d’un orgue obstiné qui vient fricoter avec la mélodie avant de reprendre sa place : bienvenue dans une relecture de “Are you going with me?” que n’avaient sans doute pas prévue Pat Metheny et Lyle Mays, ses compositeurs !      

Réapprenons à jouer au Bill

  La meilleure biographie de Bill Evans a été écrite par Lyle Mays. En voici une version estivale, portée par le souffle, le son et l’inspiration de M. Pierre-Marie Bonafos en personne !        

James Taylor revisited

  En 1968, James Taylor publie un disque avec Paul McCartney à la basse et George Harrison aux chœurs. Pourtant, cet honnête chanteur folk prolongé par mère porteuse reste surtout célèbre pour avoir inspiré le sublime tube du troisième album du Pat Metheny Group, dont voici une sainte version iconoclaste s’il en est.    …

C’est partir qu’est pas rin

  C’est pas dur d’aller loin, c’est partir qu’est pas rin   chantait Allain Leprest. N’empêche, je suis fier, euphémisme, d’avoir embarqué avec Pierre-Marie Bonafos pour une aventure commencée avec des concerts tout classiques, tout mignons, un peu réduits en regard de son espérance parce que je n’ai pas la dextérité redoutable d’Alexandra Bruet, son…

À nous deux, Péguy !

  Ce samedi 24 juin, dans le cadre de la Nuit des églises, je ponctuerai par des improvisations le parcours fomenté et dit par Jean-Michel Dhermay à travers l’œuvre de Charles Péguy. L’occasion de contempler les “flammes anxieuses” qui traversent “l’épaisseur de nos nuits”, et de, peut-être, n’en pas revenir. Collégiale Saint-Martin, Montmorency (Val-d’Oise) |…

Pat, Lyle et nous

  Seconde représentation du récital “Pat Metheny” avec Jacques Bon aux machines. Sinon, doit y avoir du Jauni au bar du coin, hein. Pas forcément une autre ambiance mais, forcément, un autre style. Enfin, j’espère.  

Jouets de la musique

  Aujourd’hui, j’avais jouet de la musique. D’abord avec l’ensemble StaccaToy pour une première répétition associant Bach, Scarlatti et… Markeas – pour l’occasion, on m’a confié un piano à queue et quelques accessoires. Après quoi, j’ai pris la direction d’un jouet un peu plus grand qu’il convenait d’accorder. La musique est dans les détails et…

Dans la forêt noire et ensoleillée

  Quand vous concertez, il arrive que l’on vous vienne quérir en carrosse, décapotable, traîneau à chiens, dirigeable et autres vistemboires à réaction. Il arrive aussi que vous soyez amenés à mouvoir vos propres pattounettes comme un grand afin de gagner le lieu où vous devez donner la première de Soleil noir, récital pour orgue…

Ténèbres éblouissantes

  Tubes et florilèges, Renaissance et classicisme, semi-opéra et extraits d’un lied iconique du grunge américain, précision baroque et liberté de l’improvisation : c’est, avec fougue, la fugue à laquelle vous êtes invités ce dimanche sur l’orgue fraîchement ravivé de l’église Saint-Acceul d’Écouen. Oh, ce ne sera pas de tout repos ! Pour se réveiller de…

Paolo Oreni improvise

  Dotés de moyens superlatifs, Paolo Oreni pourrait n’être qu’un virtuose italien au pedigree clinquant et au savoir-faire néanmoins très sûr. Las, le musicien sait être brillant sans être m’as-tu-vu, puissant sans rouler des mécaniques, sensible sans être niaiseux. De passage à Paris, il a gratifié l’église Saint-André de l’Europe d’un concert décapant et décoiffant…