Faisons mourir l’hiver

+ = PS : oui, je crois que la musique des derniers vers du couplet est volée à « La petite plaque en émail bleu » du maître retraité Yannick Le Nagard. J’attends son procès avec curiosité.