Nuit de la collégiale – Ç’a presque commencé comme ça

La promesse : douze heures dans la vie d’une collégiale, et ça commence ainsi. Enfin, après le suicide d’Épinay-Villetaneuse qui a failli, en sus d’ôter la vie d’un malheureux ravi de signaler sa mort à un maximum de zozos, empêcher les artistes de débarouler à l’heure au lieu dit. Donc, pour commencer, après le stress…

Douze heures dans la vie d’une collégiale

Vivre une église de jour, c’est d’un banal ! Oser l’expérience de nuit – ce pour quoi beaucoup de p’tits rganiss, mais pas que, sont devenus rganiss – permet d’entrer dans une autre dimension. L’occasion est donnée aux Franciliens de se faufiler douze heures durant dans la vie d’une collégiale qui, comme seuls les vrais…

De mon perchoir (souvenirs, 2/3)

Au début, la neige, faut pas l’oublier, c’est des points blancs sur une photo. C’est après que ça a un peu plus de gueule. Cela étant, faut pas non plus être porté que sur la dépression (#nofilter mais c’est pas une excuse). Quand ça plane pour toi, c’est beau. Sinon, tu peux aussi, en rentrant…

Mots d’Est

Les organistes passent. Les graffiti d’intrus restent. Pairs musiciens, osons, parfois, à ce titre, la modestie. Sans nous faire marcher sur les ripatons, mais bon.

L’orgue à la portée des fouteux

– Un prêtre m’a spliké combien c’était merveilleux de travailler avec un rganissse virtuose, intelligent, proche des gens, ouvert et réactif. – Et il parlait de toi ? – Non, juste de mon remplaçant de luxe. – La honte pour toi ! – Tu rigoles ? Si le remplaçant est un musicien merveilleux, virtuose, intelligent,…

Le pire est né, hein

Peut-être sera-ce l’heure de mes dernières cérémonies (avant les prud’hommes) sur cet instrument si cher à mon cœur, mais c’est aussi celle de mon allégresse quand un instrumentissse avec qui je sévis sporadiquement me souhaite la bonne année avec d’esssellents chocolats – histoire de me confire dans mon kulte. Finalement, c’est ce qui compte. Et…

Niagara Gonzalez

Je pourrais essspliquer que cette photo est issue d’une capture d’écran d’un retour vidéo défaillant à l’orgue Gonzalez de la collégiale Saint-Martin de Montmorency. Mais, franchement, qu’est-ce qu’on s’en tampiponne au niveau du bibobéchon ?