Jean-Nicolas Diatkine, Salle Gaveau, 17 juin 2021

  C’est l’événement annuel qu’attendent les fans et les curieux de l’énergumène : puisque la vraie vie reprend, elle charrie avec elle les récitals que cela implique, featuring le retour du C2AGdJND, le concert annuel à Gaveau de Jean-Nicolas Diatkine. Relancer de grandes machines si tôt après le déconfinement partiel des salles culturelles est important…

Une bath de conserve

  C’était un matin d’examen. J’allais applaudir une artiste iconique du festival Komm, Bach!. Elle donnait 50′ de programme, 100 % Schubert, afin de soutenir son master de pianoforte. Sachant que l’artiste déteste qu’autrui la prenne en photo, je cherchais un angle pour inventer une photo d’ambiance à l’extérieur. Or, aveuglé par le soleil, j’étais…

Les grands entretiens – Jean-Nicolas Diatkine, l’intégrale

Il fait partie de ces solistes exceptionnels – et de ces accompagnateurs recherchés – dont les récitals émeuvent les foules, les enthousiasment… et débouchent inévitablement sur la question : « Pourquoi vous n’êtes pas plus connu ? » Loin d’être le secret le mieux gardé du piano français, Jean-Nicolas Diatkine garde des années où la musique n’était…

Les grands entretiens – Jean-Nicolas Diatkine 1

Il fait partie de ces solistes exceptionnels – et de ces accompagnateurs recherchés – dont les récitals émeuvent les foules, les enthousiasment… et débouchent inévitablement sur la question : « Pourquoi vous n’êtes pas plus connu ? » Loin d’être le secret le mieux gardé du piano français, Jean-Nicolas Diatkine garde des années où la musique n’était…

Esther Assuied, Saint-Paul-Saint-Louis, 3 octobre 2020

Deux récitals aux programmes 100 % différents donnés en moins de vingt-quatre heures sur de grandes orgues parisiennes : entre deux cours au CNSM, trois créations de jeux vidéo, quatre pages d’écriture littéraire et cinq projets inavouables donc volontiers avoués, Esther Assuied a réussi, tout en prétendant volontiers « ne rien foutre », à garnir un peu…

Voyager Quartet, Winterreise pour quatuor à cordes, Solo musica

Au côté des valeurs sûres dont la marchandisation – fût-elle brillante – des stars, des redécouvertes de raretés et des propositions jouant la carte de l’actualité, le marché du disque de musique savante aime à fricoter avec l’entre-deux et, singulièrement, le remix. Y verra-t-on un symbole ? L’objet-disque que nous évoquons ce jour, « couturé…

Jean-Nicolas Diatkine, Schubert et Brahms, Parnasse

La problématique Jean-Nicolas Diatkine s’affiche dans le métro – bientôt le 3 avril, son concert annuel salle Gaveau ! Afin de nous faire regretter de ne pouvoir être présent, Laurent Worms nous a envoyé deux échantillons de ce grand pianiste qui, eût-il élevé des loups au su de la télé, il eût sans doute été…

Gaspard Dehaene, Schubert et plus, Institut Goethe, 22 janvier 2019

Il n’est pas de juste critique, faut-il espérer ; et celle qui suit, ambivalente, est triplement biaisée, nous nous en expliquerons. Meanwhile, un programme copieux nous attend, eût-il été allégé depuis le copié-collé du programme actuellement tourné par l’artiste pour promouvoir son disque (le commentaire glissé dans la feuille distribuée au public porte trace de…

L’art d’Aldo Ciccolini (2/8), Schubert + Liszt + Chopin, Cascavelle

  Le deuxième disque de la saga « L’Art d’Aldo Ciccolini », publié par Cascavelle et présenté récemment, est un patchwork, c’est entendu. Il inclut une archive publiée par la radio roumaine en 1961, un live de 1956 et une session de 2002 dont voici la première édition : de quoi illustrer l’acception de « disparate ». Il n’en démarre…

Cyprien Katsaris et Christoph Prégardien, « Auf Flügeln des Gesanges », Challenge Classics

Encore une critique qui, après celle du dernier spectacle de Jann Halexander, ne prétend seulement pas à l’objectivité. En effet, (d)énonçons-le d’emblée : ici, le propos sera biaisé. Pourtant, l’histoire avait commencé en quatre temps, avec le sérieux binaire requis. 1. Les quatre temps de l’analepse quasi proleptique, et hop Nous avons critiqué les précédents volumes…

Franz Schubert aux Spiriades, La Frette Studios

Comme souvent quand vient l’heur(e) de présenter un disque, plusieurs prismes sont envisageables. Ici, un seul nous paraît pertinent. Il s’agit d’un témoignage de deux concerts Franz Schubert donnés en 2017 et 2018, l’un en l’église Saint-Martin d’Herblay, l’autre « dans les salons de La Frette Studios ». En conséquence, il ne faut pas, même s’il est…

Yves Henry, Institut Goethe, 14 mars 2017

Trois en un – c’est la promesse du récital exceptionnel d’Yves Henry, pianiste virtuose et prof dans les plus grands conservatoires français. D’abord, il s’agira d’un récital pédagogique. Pourvu d’un Pleyel de 1839 et du grand piano de concert Blüthner de l’institut Goethe, l’interprète propose un récital idéalement agencé – si idéalement, même que le…

Ensembles Perspectives, Salle Colonne, 23 novembre 2016

La salle Colonne est pleine, ce 23 novembre, pour le concert événement du quintette vocal Perspectives, fondé, dirigé et animé par Geoffroy Heurard avec des chanteurs mimi tout pleins (une préférence pour le ténor stachu, so typical). Alors qu’ils peaufinent leur second album, tout juste enregistré, Mathilde Bobot, soprano et quasi sosie de NKM en…

Trio Vitruvi, Salle Cortot, 24 mars 2016

12 €. C’est la somme qu’il faut débourser en théorie pour profiter du trio Vitruvi, en « rédisence » (un p’tit effort sur la relecture du maigre gropramme ne ferait point de lam) à la salle Cortot. En réalité, on peut profiter de toute la saison pour 100 €, ou de 5 places pour 35 €… à…

Théâtre de Chaillot, 6 janvier 2016, Ballet de Lorraine

Pendant trois jours, le Ballet de Lorraine donne au Théâtre de Chaillot (Paris 16) un spectacle composé de trois chorégraphies réunies sous un titre pas très justifié, Paris – New York – Paris. En première partie, toujours scandaleux, Relâche est une reconstitution d’un « ballet instantanéiste en deux actes, un entracte cinématographique et la queue du…

Salle Pleyel, 12 mars 2014 : Strauss et Schubert

Après la démission de Anja Harteros, l’Orchestre de Paris a monté in extremis un programme exclusivement instrumental dans une salle forcément très clairsemée. La première partie s’ouvre par Mort et transfiguration de Richard Strauss (25′), un poème symphonique en quatre mouvements enchaînés. L’orchestre est massif, avec cuivres et percussions de rigueur. D’emblée, Marek Janowski semble…

Salle Pleyel, 11 décembre 2012 : Nina Stemme

Le 11 décembre, Nina Stemme était à la salle Pleyel pour affronter son paradoxe. Vedette montante des soprani wagnériennes, elle justifie le concert de ce jour et sa diffusion en direct sur France Musique. Mais, faute de combattants sans doute, les spectateurs placés en arrière-scène sont repositionnés à l’arrière du parterre. Peu de monde, proportionnellement,…