Ce mardi, on sème tous

Ce mardi 30 avril, près de l’Opéra Garnier, se déroule le troisième épisode du projet « Nouvelle tétralogie ». Aujourd’hui sont prévues des chansons amoureuses. Selon l’expression de l’expert Céline, venez vivre l’infini à la portée des caniches que nous sommes. C’est vrai que, déjà du temps de Je m’appelle Firmin, l’amour était une préoccupation infinie pour…

Tout le monde fait la mûre

… tout le monde, même moi. Voici donc ma nouvelle photographie d’art intitulée « Murmure des bains de sang » (casserole et mûres des Batignolles). En prime, le mégahit qui a lancé la carrière météoritique, portée par une espèce de vérité, du trio Je m’appelle Firmin. Voici donc « X (Tout le monde fait l’amour) » (Paroles : Bertrand…

En préparation

Après l’annulation de mon dernier concert de chansons, j’ai décidé d’écrire douze nouvelles chansons pour non-fêter ça. Donc des chansons différentes de mes ritournelles habituelles, ben parce que. C’est fait, j’ai mon petit paquet de douze. Façon première partie, j’en chanterai  35′ le 16 décembre, à 22 h fulminantes, au Petit Théâtre du Bonheur de…

Vivant

… mais ça, c’était avant. Après, il y eut le concert, avec son supaherbeuh peurogramme dispeuhonible céans, et propulsé le 21 juin avec Jacques Bon aux basses et au hautbois… … la preuve 1 ici… Prologue (41’’) « Ma bible » (Bernard Joyet), extrait 1 (1’35) « La religion » (Jacques Debronckart, 4’25) « Le…

Live @Le Clin’s 20, 22 mars 2017

En attendant les vidéos, quelques essstraits audio du concert propulsé dans ce bar – salle de spectacle. Voici donc un best of le concert… En gros. Ce qui n’exclut point un peu d’Élégance… … ni de tenter des inédits, jadis écrits pour Je m’appelle Firmin et jamais mis en chantier musical à l’époque. Du coup, C’est la…

Le Clin’s 20, 19 janvier 2017

Tantôt, j’étais de retour au Clin’s 20, après des siècles d’absence, pour fredonner des chansons « au pied levé » et à la main légère, suite à deux défections – ce n’est pas un gros mot. Histoire de fêter ce retour sans retard, voici l’intégrale du concert, avec un peu de peinture fraîche qui goutte çà et…

Rue Marc Seguin, 9 novembre 2016

Sans dramatiser, Jann Halexander présentait son concert du 9 novembre comme son « dernier concert parisien avant nouvelle vie ». Comme c’était le jour de l’élection de Donald Trump, et que cette nouvelle révulsait le public rassemblé autour du chanteur-performeur-réalisateur-écrivain, j’ai opté pour « American Movie », une chanson so american, dont Damien Fewwiew avait écwit la miouzik du…

Chez Adel, 3 novembre 2016

Claudio Zaretti, le meilleur feel-good singer que je connaisse, m’a invité à revenir Chez Adel. J’y avais pouët-pouëté jadis – un souvenir mitigé, souple euphémisme, quand on y avait chanté avec Je m’appelle Firmin, alors qu’on lui avait écrit un hit, quand même. Bref, cinq ans après, j’étais au taquet. Claudio Z. aussi, qui prépare…

Rendez-vous Chez Adel

Jeudi, 20 h – 21 h 30, Claudio Z. m’invite à siffloter quelques tunes en sa compagnie. C’est la folie dans le studio : cinq ans après y avoir chanté avec Je m’appelle Firmin (donc Titi Tonelli à la contrebasse et Damien Ferrier à la gratte, au bonnet et à la vocalité), je reviens Chez…

Oh, papy days

Enfin une chanson de naissance qui réunit « quenouille », « gourou » et « c’est bonheur ». L’exploit a été enregistré au Clin’s 20 le 9 juillet 2015, et je crois que, avec ces précisions super faites à Thouars, l’on a quasi fait le tour encyclopédique du sujet. (Si, quand même, le titre de cet article n’a quasi aucun rapport…

Être ou non-être rich

La version originale, c’était ça. Et la version non-originale, toute fresh, c’est ça. Je sais, certains diront « bouh, c’est pas ton style ». Certes, mais, justement, parfois, c’est rigolo de ne pas chanter exactement ce qui est censé te correspondre. Et puis, j’aime bien cette chanson, alors je veux pas la laisser dans les limbes du…

OPA sur l’Opéra

L’icône de Je m’appelle Firmin était à l’Opéra national de Paris ce jour grâce à Sophie Koch, afin d’assister à la première répétition d’orchestre du troisième acte du Roi Arthus. Privilèges du chobiz, quand tu nous tiens…

Enfin une bonne surprise !

7,5 nouvelles chansons arrivent. Voici la première, héritée de l’époque où je propulsais des sons avec le trio Je m’appelle Firmin.