Après ou avant, son

  C’est toute la morale de l’histoire. Quand les préfets autorisent des carnavals « faits main » (pour ceux qui n’ont pas les codes, bien sûr), les gouvernants des déplacements en groupes assis sur de longues périodes, alors que la culture est interdite et ses acteurs sont assassinés économiquement par le pouvoir, tentons encore d’avancer – comme…

Cultivons nos jardinières

  En concert (ha, nostalgie !) ou dans les chansons que je moule à la louche artisanale depuis le premier confinement, j’aime bien raconter des histoires, mais j’aime bien aussi raconter des géographies. Voici un mix’n’match : une histoire de géographie ratée ou la géographie d’une histoire ratée. Bref, pour être persil et précis, restons…

Bam bam bam

  J’écoutais, paisible, le disque tiré d’un concert de 1978 de François Béranger dont tant me chantent les louanges. Puis le truc présenta en bis Magouille blues. Je pensai : mais le ringard ! Aujourd’hui, les mecs magouillent plus, ils font du légal. Alors, j’ai écrit une chanson sur l’art d’habiter au C’est-l’égal. A posteriori,…

Enfin une chanson canon

  Même pas une chanson de combat. Même pas avec des yeux revolver. Juste une chanson de fraternité. En connivence. Un pas vers nous, les ploucs et les clampins.    

La fumée du fumet

  Une chanson à écouter et à sentir. Voire à ressentir. En passant. Les cyclistes retenteront leur chance. À bicyclette, éventuellement.    

Le bientôt qui ne vient pas

  C’est une chanson un peu bizarre qui continue de célébrer l’entre-trois confinements. Pas vraiment une chanson, mais une chanson quand même. Une proposition. Un truc pour signifier que les gougnafiers peuvent tuer les microacteurs de la culture, mais va encore falloir faire un effort pour les achever. Courage, ordures, on sait que vous en…

Le parfum et la robe

  Les salles de spectacle restent fermées. Celle-ci reste fermement ouverte. Comme les plus belles robes blanches, peut-être.    

Au-dessus des zozos

  Marcher sur le gazon, est-ce tenir le haut du pavé ? À défaut d’en pouvoir débattre en live, fredonnons-le entre nous.    

Amenez-y

  La chanson de confinement du jour : j’ai failli l’oublier !    

Le Clin’s 20, 19 janvier 2017

Tantôt, j’étais de retour au Clin’s 20, après des siècles d’absence, pour fredonner des chansons « au pied levé » et à la main légère, suite à deux défections – ce n’est pas un gros mot. Histoire de fêter ce retour sans retard, voici l’intégrale du concert, avec un peu de peinture fraîche qui goutte çà et…