Guy Angelloz à Saint-André. Détail d’une photo de Bertrand Ferrier.

Jacques Boucher étant tombé gravement malade, le concert « orgue et sax from Québec » qui nous avait tant mobilisé s’est transformé en « orgue et flûtes from Paname », ce qui zouke aussi. On s’inquiète pour l’artiste de Montréal et on regrette le projet qui nous tient en haleine depuis plusieurs années grâce aussi à la ténacité de Sophie de Courval, but show still goes on (quand on a des nouvelles du malade, on partage). Ce samedi, on perd en exotisme et en découverte, mais pas en dynamisme et en souci du public puisque Guy Angelloz s’associe à Gilles Ranticelli, un organiste virtuose et néanmoins stéphanois, devenu percussionniste de l’Orchestre national de France, afin d’éblouir son public inattendu.

Le programme va pétiller, entre tubes, changement d’instrument et tricotage de saucisses. En butinant un menu concocté in extremis, curieux et néophytes devraient avoir plaisir à déguster ce qui suit. Si vous êtes tentés, rendez-vous ce samedi, 20 h 30, église Saint-André de l’Europe, 24 bis rue de Saint-Pétersbourg Paris 8, tout près place de Clichy, pas loin gare Saint-Lazare. Et hop !

Claire Lizon en concert à Saint-André de l’Europe par Bertrand Ferrier.

Reconnaissons-le : ce ne fut pas le concert le plus couru du festival Komm, Bach!. Pourtant, quel plaisir que cet assortiment de pièces connues, virtuoses, émouvantes, proposé par le couple Angelloz/Lizon, de Loeillet à Grieg en passant par Bach, Caix d’Hervelois, Schubert et Albinoni ! Un snob dirait : mais à quoi bon ? Un auditeur, roué ou néophyte, répondra : parce que ça sonne, sonne, sonne. Un beau concert, un beau duo. L’enthousiasme d’un public métissé de connaisseurs, d’habitués et de gourmands, témoigna de cette réussite. Na pour les absents.

Guy Angelloz en concert à Saint-André de l’Europe par Bertrand Ferrier

Le festival Komm, Bach! revient dès le 23 septembre…
Lancé pour fêter le come-back de l’orgue, tout en invoquant le Maître grâce à une pièce de Johann Sebastian dans tous les concerts (sauf un, c’est vrai), le come-back fait son retour. Le festival s’appellera donc Komm, Bach!², soit le come-back du come-back, donc Komm, Bach! au carré.
Bref, voilà l’programme, qui se déroulera à Paris juste à côté de la place de Clichy, avec des grrrands artisss, des entrées toutes libres, un cocktail et des retransmissions sur écran géant sauf souci technique. Prenez date si le grouve vous en dit !