Irakly Avaliani, Intégrale Brahms volume 1, L’art du toucher – 2

  Après une première ballade jouée avec profondeur, voici la deuxième, toujours andante, toujours en ré mais, cette fois, en majeur. “Espressivo e dolce”, elle s’ouvre sur un triple balancement. Oscillation des contretemps pulsés par la main gauche, flux mélodique et reflux au sein du même segment, charme du mineur nostalgique et force du majeur…

Fabien Touchard, “Études pour piano”, Hortus – 3/3

  Après un premier épisode innocent puis un second qui frétillait, nous avons retardé le triste moment autant que possible mais, a y est, obligé, plus moyen de reculer : voici venue l’heure de la Neuvième étude de Fabien Touchard, “In hora mortis”, composée en 2016 et dédiée à Olivier Messiaen. Philippe Hattat est au…

Fabien Touchard, “Études pour piano”, Hortus – 2/3

  On avait quitté les Études pour piano de Fabien Touchard sur la quatrième, interprétée avec brio par Philippe Hattat. C’est ce même pianiste qui se voit confier la cinquième, “En suspens”, composée en 2012 et dédiée à György Ligeti.     Entamée sur un motif minimaliste, l’étude s’ouvre bientôt à la résonance, à la…

Vladimir Horowitz joue la trente-troisième sonate de Beethoven

  Mais jusqu’où grimpera l’intelligence artificielle ? Dans un monde où l’intelligence humaine vient à manquer voire est découragée, entravée et stigmatisée par ceux qui savent que contrôler un troupeau d’imbéciles est plus facile que gouverner des humains n’hésitant pas à activer leur boîte à neurones, cette esquisse de solution pourrait bien nous faire changer…

Fabien Touchard, “Études pour piano”, Hortus – 1/3

  Né en 1985, Fabien Touchard revendique neuf prix du CNSMDP – CNSMDP où, sur ces entrefaites, il a été nommé professeur de contrepoint en 2019. Dans le disque dont commence ici la chronique, il rassemble douze études composées entre 2010 et 2022, revendiquées comme “d’une grande virtuosité”, accompagnées de deux “limbes” d’1’30, qui le…

L’art de Sylvie Carbonel (Skarbo) – 24/24

  Ainsi s’apprête à se boucler une aventure peu probable, commencée sur les fonds baptismaux du crowdfunding indispensable pour payer le label et l’INA au premier chef, mais aussi soixante ans plus tôt, en 1963, avec les premières captures de son par Radio-France, et recommencée il y a 72 jours, le 17 décembre, où nous…

Jean Guillou, Ombres et lumières (Augure) – 2/2

  Le hasard ou une édition avisée faisant bien les choses, aux huit Charpentes de Saint-Eustache, improvisées sur orgue en s’inspirant des œuvres de Félix Schivo, répondent huit improvisations précipitées sur piano autour du même répertoire graphique – six inspirations reconstituées diffèrent, deux s’assimilent. Nous avons évoqué tantôt les quatre premières, passionnantes. Risquons-nous à présent…

Tristan Pfaff & friends, Salle Gaveau, 7 février 2024 – 2/4

  Pour remettre le public du choc de “La fontaine d’Aréthuse” de Karol Szymanowski, évoqué ici, il était pertinent de proposer l’une des Sept chansons grises composées par Reynaldo Hahn sur des poèmes de Paul Verlaine. Marie Gautrot s’empare de “L’heure exquise”, un tube “infiniment doux et calme” qui se balance dans un ternaire confortable….

L’art de Sylvie Carbonel (Skarbo) – 22/24

  Hétéroclite et stimulante : la dernière partie du neuvième disque inclus dans le best of Sylvie Carbonel associe Georges Hugon (1904-1980) et Alain Louvier (né en 1945) sous les doigts de la pianiste. Visiblement, de ce volet, l’éditeur n’a en partie cure, oubliant de mentionner sur le dos de couverture supra l’année d’enregistrement des…

“Paris 1850”, Le Palais Royal, Salle Gaveau, 6 février 2024 – 2/3

  Après l’interminable blabla évoqué tantôt (on nous souffle qu’il a été vivement suggéré par les sponsors, la culture étant soumise plus ou moins en catimini aux grandes entreprises et aux gros riches), surprise : l’heure de la musique est enfin venue. La révolution n’a pas dû déplaire aux sponsors s’ils sont incultes, mais le…

Jean Guillou, Ombres et lumières (Augure) – 1/2

  C’est l’histoire d’un mec, l’un des plus célèbres organistes de son temps, qui meurt en laissant des tonnes d’archives. C’est aussi l’histoire d’une association qui, sous la houlette de Giampiero del Nero et l’impulsion du duo Frédéric Brun – Vincent Crosnier, collecte, évalue, trie, hiérarchise, investigue, analyse, édite et publie presque régulièrement les plus…

L’art de Sylvie Carbonel (Skarbo) – 21/24

  Onzième des Vingt regards sur l’enfant Jésus, la “Première communion de la Vierge” d’Olivier Messiaen considère que, “après l’annonciation, Marie adore Jésus en elle” en ces termes :   Mon Dieu, mon fils, mon Magnificat ! Mon amour sans bruit de paroles…   Les indications ne manquent pas pour accompagner le “thème de Dieu”…

L’art de Sylvie Carbonel (Skarbo) – 20/24

  Des lieder sans parole, même en 1866, ça n’a rien de bien nouveau ! Felix Mendelssohn-Bartholdy a bouclé ses huit recueils en 1845. Pourtant, Les Chants du Rhin ont leur petite originalité : ce sont des chants sans paroles mais avec du texte puisque Joseph Méry a écrit des stances spécialement pour inspirer le…

Tristan Pfaff & friends, Salle Gaveau, 7 février 2024 – 1/4

  “Dans la musique, j’aime deux choses, expliquait feu Dio, chanteur de metal de son état : la musique et la camaraderie.” Sans doute Tristan Pfaff n’aurait-il point expliqué autrement son désir de transformer son récital à Gaveau par une scène partagée avec la soprano Erminie Blondel, la mezzo Marie Gautrot, le baryton Laurent Arcaro,…

L’art de Sylvie Carbonel (Skarbo) – 19/24

  Second récital imaginaire proposé par le coffret Sylvie Carbonel que vient de mettre en vente Skarbo, enregistré en 1963 et 1980, le programme de musique française – cité en gros dans l’image supra – met plus qu’en appétit. En effet, cacher le composite sous l’unité peut donner un guide d’écoute, fût-il techniquement artificiel ;…

L’art de Sylvie Carbonel (Skarbo) – 18/24

  L’influence posthume de Brahms est réputée avoir animé le jeune Arnold Schönberg, alors qu’une partie de la musique faisait sa transition vers les multiples formes d’atonalité. C’est sans doute pour cette raison que les Drei Klavierstücke op. 11, composées en 1909, douze ans après la mort du barbu, ont été choisies pour compléter (un…

L’art de Sylvie Carbonel (Skarbo) – 17/24

  Ceux qui aiment le biscornu, l’inattendu et le mystérieux en sus de la belle musique devraient adorer ce florilège de Sylvie Carbonel. Nous voici au huitième disque, et c’est peu de dire que les galettes se suivent sans se ressembler. Tantôt bien garnies, elles sont tantôt plus légères (39′ pour cet album, à peine…

L’art de Sylvie Carbonel (Skarbo) – 16/24

  Enregistrée à Radio France en 1986 (et à ne pas confondre avec la version studio que l’on retrouve en seconde partie du disque Schumann à écouter par exemple ici), la grande humoresque dite humblement Humoreske op. 20 en Si bémol de Robert Schumann permet au florilège édité par Skarbo de revenir à l’art soliste…

L’art de Sylvie Carbonel (Skarbo) – 15/24

  Œuvre de jeunesse, ce Trio en Si op. 8 pour pianoforte, violon et violoncelle de Johannes Brahms ? Oui, car composée après vingt ans de vie ; non, car remixée sept ans avant la mort. Or, bien que la pochette ne le précise pas, c’est cette seconde version, sans doute la plus légitime, que…