Faîtes de la musique – Le programme (2/3)

  Sous le coup d’une menace d’extinction pour ses prochaines saisons, le festival Komm, Bach! a résolu de répondre à sa façon par un (possible) dernier concert YouTube en forme de feu d’artifice. Au programme : un cyberconcert, possiblement le dernier, d’une durée de 24 h, incluant un florilège thématisé des dernières années de concerts ;…

Hors les murs

  Trahi par beaucoup dans son fief, le festival Komm, Bach! finit de peaufiner ses dernières fusées partout où on l’invite. Faute de pouvoir enregistrer les ultimes concerts en l’église Saint-André de l’Europe, il se projette hors les murs grâce à la sympathie de titulaires et de curés ouverts à la beauté de l’orgue –…

Faîtes de la musique – Le programme (1/3)

  Sous le coup d’une menace d’extinction pour ses prochaines saisons, le festival Komm, Bach! a résolu de répondre à sa façon par un (possible) dernier concert YouTube en forme de feu d’artifice. Au programme : un cyberconcert, possiblement le dernier, d’une durée de 24 h, incluant un florilège thématisé des dernières années de concerts ;…

Un trio en solo

  L’un des exercices préférés des organistes un peu cossus, à part faire braoum et aller sur FB pendant l’homélie, est de jouer des pièces dites en trio, c’est-à-dire où la main droite converse avec la main gauche et les pieds, chacun ayant une voix à peu près aussi importante l’une que l’autre. L’exercice figurera…

Exultons de jubilation (projet)

  Aujourd’hui, des artistes enregistraient le motet Exsultate, jubilate d’un certain Mozart. Sans rien dévoiler de leur prestation, à découvrir le 21 juin sur la chaîne du festival Komm, Bach!, ils semblaient avoir à peu près compris le titre. Bon début.  

Jean Guillou à Notre-Dame de Paris, Augure/Solstice (2/2)

  Après une première partie palpitante, comment conclure un disque bien plein (plus d’1 h 20), né de la fusion entre le fonds Carbou, des disques Solstice, et la volonté des hommes d’Augure ? Pour une fois, les rencontres d’intérêt, comme les conflits mais en mieux, célèbrent la mémoire de Jean Guillou par Jean Guillou…

Jean Guillou à Notre-Dame de Paris, Augure/Solstice (1/2)

  Vincent Crosnier le souligne en substance dans le riche livret qu’il signe pour le présent disque : les organistes ont ceci de commun avec les enfants vantards qu’ils veulent tous avoir la plus grosse. Pierre Cochereau (Notre-Dame) et Jean Guillou (Saint-Eustache), deux organistes scandaleux puisque ces zozos ont obtenu leur tribune sans concours –…

Lumière !

  Ce n’était pas prévu d’enregistrer cette pièce. Mais il y avait le temps, l’orgue et un formidable musicien qui en voulait encore. C’est ainsi que s’est construit le concert YouTube des Splendeurs de la catastrophe : on ouvre sur les Ténèbres, symbole des catastrophes ; on clôture sur la Résurrection, splendeur de la catastrophe…

Toccata tacatac

  Vous prendrez bien un peu de musique qui ravive les couleurs des alentours ? Feuilletant les splendeurs des catastrophes musicales pour les besoins du récital, Vincent Crosnier a justement quelque chose d’idoine pour la circonstance…    

Tout simplement

  Enregistré dans les conditions du direct, dans une version pour orgue à deux mains et deux pieds, l’un des sommets in-finis de la fugue selon Bach, avec un chouchou de Jean Guillou (qui taquinait itou son Johann Sebastian)  à l’orgue de Saint-André de l’Europe. Please, enjoy.    

N’ayons l’air de rien, soyons ténébreux

– Ne commencez pas un concert par du Messiaen. C’est du bruit, ça fera fuir tout le monde. – Merci du conseil, j’adore, c’est tellement, genre, puissant comme un pet sur une plaque de verglas. Et maintenant, bonne écoute du premier morceau programmé pour les Splendeurs de la catastrophe.    

Splendeurs de la catastrophe : l’inédit

Déjà, on l’aimait bien. Ensuite, c’était l’un des chouchous préférés de Jean Guillou, ça ajouta à son aura. Enfin, il vint refracasser l’orgue de Saint-André de l’Europe pour fêter le déconfinement, cette arnaque politicienne éhontée. Allez, déconfinez-moi, et juste tout de suiteuh.    

Splendeurs de la catastrophe : l’intégrale

Ce samedi, no matter le Grand Confinement, on les avait réunis tous les huit. La violoncelliste Cyrielle Golin avait saisi son instrument DeLuxe. Jean Dubois, avec sa guitare à la main, n’avait presque peur de rien. Jasmina Kulaglich, attentive et sereine, patientait devant son piano. Jean-Luc Thellin attendait dans son jardin que fût venue l’heure…

Splendeurs de la catastrophe : jour J

  Joie, fierté, impatience : ce samedi, à 20 h 30, nous sommes heureux d’inviter qui le souhaite au concert confiné du festival Komm, Bach!, deuxième épisode de la cybertétralogie. Le thème, spécial Grand Confinement : splendeurs de la catastrophe. Le programme : du Bach, bien sûr, mais aussi de la musique contemporaine, des pièces…

Splendeurs de la catastrophe, les artistes : Vincent Crosnier

Le samedi 9 mai, à 20 h 30, en Première YouTube, le festival Komm, Bach! organise un concert tutti frutti intitulé Splendeurs de la catastrophe. Pour présenter les artistes qui séviront ce soir-là, sont convoqués des souvenirs de disques ou de concerts qui ont marqué leur carrière… et notre mémoire. Premier zozo sur la sellette,…

Vous avez un ticket

  Samedi 9 mai, à 20 h 30, deuxième édition des concerts Komm, Bach! sur YouTube suite au succès de la première édition. Le thème Splendeurs de la catastrophe Le pitch Les compositeurs ont toujours réagi à des catastrophes d’ampleur variée, transformant l’effondrement en beauté. Ainsi, la guerre, la mort, la fin d’un amour ou…

80, le bientôt bel âge

La quatre-vingtième approche. La soixante-dix-neuvième d’abord, mais bientôt quand même. Merci aux artistes, au public, aux artisans, à la paroisse et aux instigateurs. Let’s get going.

Bien accompagné 6

Après le scandale – qui risque d’aller loin, et c’est pour une fois pas du tout une blague – suscité par un titulaire de belle tribune, choqué qu’un mandataire de Sleepy & Partners ait expertisé son orgue, nous avons le plaisir de présenter la nouvelle étape de la tournée des Partners. Premièrement parce que c’est…

Vincent Crosnier, “Périples”, Augure

En orgue comme en sport en général, rien n’est simple et tout se complique. Prenez le dernier enregistrement en date du label Augure. Théoriquement dédié à la promotion des enregistrements laissés par Jean Guillou, cet éditeur a proposé à Vincent Crosnier non pas de diffuser son enregistrement – en première mondiale – de Périple, un…

Jean Guillou, “Inauguration des orgues de León”, Augure

« Il n’y a point d’Art qui n’ait ses principes », annonce dom François Bedos de Celles en ouverture de la première partie de son monument. « Il n’est point d’Artiste qui ne doive connaître [les principes] de sa compétence. (…) Il est essentiel au Facteur d’Orgues d’en être instruit, pour ne pas risquer de travailler au hasard…

Jean Guillou, “Lives à Saint-Matthias de Berlin, vol. 2”, Augure

À la base, ce disque était un cadeau. Ce sera le début d’une saga. En effet, un ami m’a offert le tout récent double album de « Jean Guillou à Saint-Matthias de Berlin, volume 2 », rassemblant des enregistrements de 1964 et 1983. La qualité du produit, tant sur le plan du contenu que sur la réalisation…

En attendant Jennifer Young and Peter Bannister…

… Vincent Crosnier nous a offert un récital magistral, ce 25 novembre. Ça nous gêne presque de le stipuler, puisque l’olibrius est à la fois un donneur d’ordres et, sinon, un ami, du moins un mec capable d’accepter l’inacceptable : remplacer un collègue retenu en Estonie pour une tournée impressionnante. Et cependant, dans la mesure…

Vincent Crosnier est en approche !

Match revanche en vue. Après avoir martyrisé l’orgue de Saint-André lors d’un récital où la Bête n’avait pas résisté à six pièces de Jean Guillou, Vincent Crosnier, l’élève préféré du maître, même s’il ronchonchonne quand on le présente de la sorte, revient avec un programme tout aussi explosif. Au programme ? Du gros Bach, du…