Vittorio Forte. Rozenn Douerin, la photographe, voulait pas que je publiasse le cliché. Je l’fais quand même : c’est mon préféré.

Quand un pianiste exceptionnel est confiné, lui souvent faire ainsi. Pour, juste, le plaisir du partage. Par conséquent, en attendant le disque retardé par le Grand Confinement, please, rumble for the first out of four lieder by Rachmaninoff & Wild… & Vittorio Forte.