Photo : Bertrand Ferrier

J’aurais pu aider aux caisses, aux urnes ou au catering du concert de soutien pour les grévistes de la CGT par des stars – relatives – en quête d’une onction sociale et plus bankable que les artistes du Syndicat des artistes, tout juste bons à pouët-pouëter dans les manifs ou les gares, ces nazes que nous sommes.
Après une heure quinze de transport aller, vingt minutes de crapahutage dans les bois à la recherche d’une entrée, entre la porte 9 et la porte 13, j’ai renoncé à devenir petite main. Et je suis revenu à la vraie vie et à ses introspections :

  • comment trouver un chemin de retour dans la nuit, même après avoir joué avec des chiennes de passage ?
  • comment entrer dans une rame de métro bondée ?
  • comment faire réparer ma chaudière sans claquer ma colossale fortune en me faisant emphysiquer ? et, surtout, en ce moment,
  • où est le Dolibuprofène ?

Ma conscience sociale est peu de chose, ma foi.