On se calme


Oui, on se calme : sortie, d’accord, mais, après la musique, c’est plus mon domaine. Je peux pas guider tout l’monde vers la lumière même si, souvent, je peux indiquer l’interrupteur le plus proche. (Ou alors, je vais devoir demander plus cher, logique.)

Ce contenu a été publié dans Orgue, Vis ma vie d'organiste, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.