Voilà l’été, voilà l’été, voilà l’été, etc.


– Eh bien, vous qui entrez dans notre église pour profiter de sa fraîcheur, n’êtes-vous pas de ceux qui protestiez en hiver parce qu’il y faisait froid ?
– Euh, la deuxième, c’est juste, l’autre, je vois pas de quoi ça cause.

Ce contenu a été publié dans Orgue, Vis ma vie d'organiste. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.