J’ai remplacé un rganissse belge…

… il a laissé son ADN, le bougre.

Ce contenu a été publié dans Orgue, Vis ma vie d'organiste, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.